vendredi, septembre 20, 2019

Entre

entre vent frais et ciel moutonneux en suivant la courbe Vernet-Fabre-Lices etc... un peu après 9 heures pour, au passage, commander les tirages de photos – déçue d'apprendre qu'il faudrait une petite heure et que ne pourrais les livrer que vendredi
entre ciel redevenu bleu, la tiédeur s'installant, en rentrant, passant un peu après onze heures prendre les dits tirages et continuer vers Monoprix pour racheter une petite base de matériel (mais j'atteins la limite des moyens qu'égoïstement je peux leur consacrer)
avec le plaisir des photos qui semblaient fort belles et la petite colère découragée de n'avoir retrouvé, après le « rangement » de la commission scolarité la veille du local et placard de la salle vouée aux petits cours où nous nous réfugions quand trop de vent dans la cour que des manuels de math et chimie pour le secondaire (à partir de la quatrième), notre petit sac vide, les cahiers disparus comme la petite trousse et son contenu : crayons, règles, équerres, rapporteurs, compas que j'avais constitué au fur et à mesure de nos besoins et laissés bien sûr à la disposition de tous – avons cherché à trois, les ai laissés boudeurs... (coup de téléphone, la responsable ne comprend pas, me conseille de demander aux garçons de garder avec eux le matériel (ne l'avons plus mais tant pis) et insistant pour que j'intègre la commission, je passerai en début d'après midi demain pour tenter de travailler avant la réunion des bénévoles avec l'espoir de retrouver manuel et de ne prendre aucun engagement ferme pour un passage encadré une fois par semaine et l'abandon des quelques non scolarisés, mes umbles amis – bon certainement un quiproquo mais j'ai mal réagi – et mes tentatives de texte ont sombré lamentablement.. résignée, un peu de ménage, quelques démarches personnelles, des recherches...

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Oh comme cela est désolant révoltant décourageant

Brigetoun a dit…

en fait là comme partout il faut de l'organisation pour que ça marche (et aussi quelques uns en dehors des clous … à eux de s'en accommoder)

jeandler a dit…

Attristant !

Dominique Hasselmann a dit…

Il faut garder à l'abri votre trousse dans votre cartable !
Continuez ainsi, l'immigration n'est pas un discours creux et purement électoraliste... :-)

Brigetoun a dit…

n'avions pas de cartable mais un sac Fnac qu'ils ont récupéré pour les livres d'enfants ce qui est très bien… vais en prendre un autre (réserve Fnac) racheter compas bas de gamme et cahiers mais pour le manuel zut, commence à être vraiment fauchée (ai équipé deux collégiens, remis du petit matériel trois fois dans la caisse commune, peux plus moi) alors recherche nouvelle … nos deux bidules doivent bien être quelque part, et demander au plus sérieux (Adama) de garder le sac près de son lit - et puis m'expliquer ce soir avec la chef de la commission, en souriant

Claudine a dit…

aïe aïe, puissiez-vous trouver un peu d'aide !

Brigetoun a dit…

Claudine cela semble devoir s'arranger, essayer de les incorporer à un groupe... et moi je passerai la main à des plus jeunes et habiles (profs ou similaires) - reste à les persuader et équiper... on va voir