mercredi, janvier 22, 2020

Notes sans intérêt pour mon journal

matin, humidité, garder l'antre, se décider à ranger dans des boites le petit peuple provençal, et re-bricoler avec des trucs qui trainent un paquet
ciel gris frais vers la rue Pasteur, un piapia intéressant avec un carré de chocolat en attendant mon élève
deux heures dans la salle déserte l'après-midi pour apprendre du vocabulaire et puis les ge les gue les go les an les on les elle le e qui ne se disent pas é et puis les é les è les ai les ou les o les eau les apostrophes et autres – pige relativement vite... – laisser copie à faire dans l'espoir inconsidéré (pas forcément) qu'un automatisme naisse même limité
et comme j'avais appris que le concert du soir (piano Schubert, Brahms et grande envie, si grande qu'un besoin était né) était annulé, m'en aller en faisant détour jusqu'à la gare prendre, avec le grand sac de l'ex grand-père et mon petit paquet de minuscules vêtements pour zéro ou un mois, un bus vers l'hôpital
une demi heure d'attendrissement, photos de la micro princesse par moi et le frère ainé, ainsi calmé – il agaçait l'autre famille dans la chambre – lesquelles dernières photos que, ben, j'ai supprimées
et un retour dans la nuit qui s'installait
désolée, crâne vide, rien de plus intéressant à dire. Merci aux passants



10 commentaires:

Marie-Christine grimard a dit…

Moi j’y trouve un grand intérêt et quel beau paquet cadeau !

Brigetoun a dit…

avec des ravans … mais la mère a été conquise par la broche fleur (pas terrible pourtant et vient d'un chapeau comique)

Dominique Hasselmann a dit…

Attila juste à côté du clocher : le rapprochement est osé !

Merci pour la petite balade ! :-)

Godart a dit…

Touchant ce rituel des santons dans votre antre. Tellement vivants et expressifs qu'il doit vous être difficile de les remettre dans des boîtes jusqu'au prochain Noël.

Claudine a dit…

gentille fée à Avignon / s'est penchée sur berceau / et les ah et les oh / mieux que les en et les on

Brigetoun a dit…

Le rapprochement ne m'avait jamais sait aux yeux, mais là il était volontaire !

Brigetoun a dit…

Claudine, avec tout petit paquet et grand sac d'un gentil couple de grands parents

Brigetoun a dit…

décidément ma boite mail transmet les commentaires en grand désordre…
et c'est cette par!s-midi que je vous lis Godart
en fait mon goût des santons est hautement païen (sourire)

arlette a dit…

Et le lien avec la fleur est charmant

Brigetoun a dit…

ph non c'est une ceinture en tissu assez piètre d'une vieille robe drapée, qui j'ai donné, la ceinture je l'avais perdue, mais c'était commode, nous l'avons mise à la corbeille mais elle a garé la rose