jeudi, janvier 09, 2020

Rentrée

un ciel bleu tendre
et une chaleur sans excès
sourire d'hiver
m'en suis allée vers la rue Pasteur, en chargeant au passage mon chariot de riz, lait, pulpe de tomates et savonnettes, grâce au gentil geste d'un ami parisien, puisque suis provisoirement à sec (grâce lui soit rendue... et il m'en reste presque la moitié)

Et puis, comme je n'avais pas réalisé que c'était jour et heure de l'assemblée des habitants, m'en suis revenue, tout doux, dans la ville qui se souvient encore des fêtes.

6 commentaires:

Claudine a dit…

Parisien 00 au grand cœur

Brigetoun a dit…

oui, je le savais déjà, mais là…
un de ces êtres qui me donnent goût à la vie et l'humanité

Godart a dit…

Douceur des lumières associé à la douceur des sentiments.

Brigetoun a dit…

faisair du bien

Dominique Hasselmann a dit…

gardez les guirlandes dans les yeux... :-)

Brigetoun a dit…

euh … j'essaie qu'ils voient clairs sans trop de bidules se baladant .. (sourire)