jeudi, février 27, 2020

caprice

Superpositions
théâtre, combat ou jeu
bleu, blanc, gris au ciel
mais Brigitte avait décidé à contre temps de célébrer le printemps avec un manteau trop léger, et franchissant les remparts, plutôt que de tournicoter dans les rues pendant quelques minutes a rendu une petite visite amicale au Musée lapidaire
respectueusement glacée ou repoussée par la sévérité du pouvoir
renvoyée de la grâce d'une stèle funéraire à la théâtralité tragique d'un macaron ou d'une fontaine – le carton ne tranche pas, il n'est formel que sur le mot tragique –
hésitant à prendre décision comme Janus entre élan et fin ou Sérapis entre deux civilisations
me suis arrêtée, séduite par son humanité rongée, dégradée, devant une tête d'Ammon venu de la sage Egypte se reposer, couronné de fleurs, en notre midi, avons échangé calme et sagesse
et j'ai ébahi le scribe en lui disant basta, au moins pour un temps.
Vous souhaite belles, riches et douces journées.
Encore un silence capricieux – ou pas vraiment.

11 commentaires:

Nadamasse a dit…

Mais... très riches heures à vous!

Marie-Christine Grimard a dit…

Que vos journées soient douces et belles également chère Brigitte et merci :-)

Brigetoun a dit…

merci à vous

Brigetoun a dit…

Claudibe, plus au sud et de l'autre côté du Rhône

Dominique Hasselmann a dit…

Joli post "lapidaire" (la photo numéro 8 notamment) ! :-)

Godart a dit…

Période intermédiaire difficile pour le choix de l'habillement. Collant ou pas, manteau ou veste........ droit à l'erreur.

mémoire du silence a dit…

Le bleu du ciel
le graphisme des arbres
la beauté de la pierre
tout ce que j'aime
merci et beaux jours à vous

Brigetoun a dit…

Dominique, un peu comme moi avec ma ganque

Mémoire merci à vous

Brigetoun a dit…

Godart, merci pour l'autorisation (sourire)

Aunrys a dit…

Partager le caprice des dieux
et ce bleu.
Merci

Brigetoun a dit…

euh le "caprice des dieux" je le laisse (même s'il va falloir que je descende un peu de gamme dans mes chers fromages (sourire)