dimanche, février 23, 2020

Le mélange des siècles

ma foi, n'y avait pas grand chose que voulais dire
alors me suis promenée – sur mon chemin qui était tout sauf direct vers produit vaisselle et boites de thon –
entre traces de modernité, parfois relative, et idées d'ancien ou permanences du passé
et puis, rencontrant un mélange des deux, que je trouve gentiment savoureux, ai enfoui l'appareil dans mon sac et suis rentrée, via les places de l'horloge, du palais etc... en balançant la bourse imprimée contenant mes achats.


14 commentaires:

Marie-Christine Grimard a dit…

Quel beau mélange !

Brigetoun a dit…

un peu "biscuits assortis" - y ai pensé en croisant des américains... notre petit privilège

Arlette A a dit…

Le regard baladeur Merci Cocons? De soie pour élevage familial je crois ou alors du charbon?

Brigetoun a dit…

Arlette, j'avoue que me suis toujours demandé (le marché des soies c"était plutôt à la Condition des soies pas si loin mais tout de même, ce pouvais être vérification à la Condition et vente là place Saint Didier, faudrait que je recherche)

jeandler a dit…

Les cocons venant de la Cévenne d'outre-Rhône.

Anonyme a dit…

Quelle bonne idée ! Et quel beau résultat !

Godart a dit…

"École communale de filles",amusant comment ces panneaux perdurent. Certainement parce que personne ne pense à les retirer et préserver ainsi des traces d'un passé.

Brigetoun a dit…

Pierre, ou de la vallée du Rhône ou du sud (à Toulon il restait encore des muriers dans mon enfance)

Brigetoun a dit…

Anonyme, idée paresseuse et résultats un peu tirés par les cheveux mais m'a amusée et ça aide

Dominique Hasselmann a dit…

Patchwork joliment coloré... j'adore la Talbot que j'avais en Dinky Toys... :-)

Brigetoun a dit…

Dominique, nous étions deux dadames en admiration.. et dédaignions la Maserati bleue un peu plus loin

Aunrys a dit…

Il y a des
coq à l'âne
rafraîchissants/réjouissants
Celui-ci en est
qui termine sur
le suc de la vie
la confiture (sourire)²

Claudine a dit…

Pour notre plus grand plaisir Brigetoun baguenaude entre conserves et anciennes institutions sans jamais verser dans chronique anachronique

Brigetoun a dit…

Aunryz, Claudine, résultat et cause du besoin de sourire pour accompagner la marche