vendredi, avril 03, 2020

Journal du C force 3 – 18

sous un ciel troué
un ciel, quelques vivants
et puis mille fleurs
pas une tapisserie et pas vraiment mille, mais un petit plaisir de vingt minutes après avoir jeté ordures (les massifs entourés par les bretelles de routes sont accessibles avec un tout petit peu de patience)

20 commentaires:

Nadamasse a dit…

Mille fleurettes

Une Brigetounette

Un demi-ciel

Dominique Hasselmann a dit…

Beau pont, hélas les travailleurs ont, semble-t-il, rendu leurs tabliers... :-)

tanette2 a dit…

Déjà la glycine aussi fleurie !! La mienne n'est qu'en boutons...une fleur que j'adore.Belle journée à toi.

Marie-Christine Grimard a dit…

Merci pour ces photos magnifiques !

Brigetoun a dit…

Nadamase jolie comptine, merci

Brigetoun a dit…

Dominique, pour les deux récents cela va, pour le très long ancien les travailleurs sont morts et les siècles se sont acharnés

Brigetoun a dit…

oh la glycine de ;l'Hotel d'Europe a été en boutons il y a presque un mois, là elle est presque à son maximum

Brigetoun a dit…

Marie-Christine, euh... ? merci

Arlette A a dit…

Mille fleurs pour nous enchanter en échange horizon infini

Brigetoun a dit…

mais je crois que là vais rentrer dans le silence

jeandler a dit…

Une tapisserie Mille-fleurs...pour enchanter ces jours noirs.

Brigetoun a dit…

essayons merci Pierre

Anonyme a dit…

Oh non non

N'entrez pas en silence

Le silence avignonnais est suffisamment prégnant . Alors oui des fleurs ,du ciel ,notre pont !

Votre énergie nous fait du bien

Je romps un peu l' anonymat du 30 mars et des autres passages ces dernières années en signant

AD

Portez vous bien

Claudine a dit…

pigeons roucoulent en ce beau printemps volé

Godart a dit…

Quelle herbe bien verte. Les pigeons semblent méditatifs.

Brigetoun a dit…

AD merci... mais là c'est une mauvaise journée (des vieux maux qui ne sont pas le sale bidule actuel, mais suis sur le flanc, attendre)

Brigetoun a dit…

Claudine, je crains que ceux qui prétendent qu'il est beau de notre absence n'aient en partie raison (sourire)

Brigetoun a dit…

en fait sont des pigeons penseurs et donc en retard, ils étaient un peu plus de dix ... le temps que je sorte mon appareil les autres, me voyant avancer, s'étaient envolés... eux penseurs et poètes comme moi (si, vous assure je le suis) ou flegmatiques et sages avaient décidé que je n'en valais pas la peine

mémoire du silence a dit…

Oh ! merci, tout cela est si beau.
Et votre voix ... merci merci !!

Brigetoun a dit…

merci à vous...