vendredi, mai 15, 2020

Choses vues

la presque abondance des promesses sans suite de mon olivier fou dans la lumière passagère du matin
et des coups d'oeil accompagnant ma marche sous un ciel marbré, nacré, beau et point encore menaçant, vers un Cybercafé afin d'imprimer mon bon pour retirer des masques demain (ai refusé, comme une idiote, que la mairie me les livre, suis pas vieillard na) et Rosmerta
deux heures et demi de bon travail sérieux avec trois garçons et rencontre furtive et charmante avec mon ancien ami qui n'a plus besoin que moi (mais s'ancre dans le désir de travail dans un cabinet d'architecte... comme le lui avais suggéré)
et point ne dirai quoi que ce soit d'autre parce que petite vieille est crevée ce soir
et se bouchonne après le retour sous la pluie qui m'a permis de vérifier que le petit trench à trois francs six sous s'accordait très bien avec mon vieux pantalon jaune et la marinière en seersucker jaune et blanc mais était très modérément imperméable... donc verveine-mente-bourbon-au-miel et un film...

10 commentaires:

jeandler a dit…

Les beaux jours volés, chaque jour...

Dominique Hasselmann a dit…

Oui, le silence de la pub sur les ondes laissait entendre le chant des oiseaux dehors...
Comme une parenthèse incroyable ! ;-)

Claudine a dit…

la verveine c'est pô bon :'(
ici les étudian-diantes passent leurs examens en ligne et on se planque en cuisine vaisselle foutue mômantascassémonverre

Brigetoun a dit…

Pierre ne sais ce qu'il en sera aujioud'hui

Brigetoun a dit…

Dominique, maintenant les bruits des outils et des voitures reprend tranquillement

Brigetoun a dit…

Claudine moi j'aime beaucoup le mélange verveine menthe
et nos jeunes amis se font du mauvais sang pour leur avenir (surtout ceux dont la scolarité s trouve retardée d'un an et ceux, nombreux, qui sont en filière professionnelle et n'ont pu avoir de stage - déjà pas si facile à trouver pour eux - et vient leurs 18 ans approché (le cas d'un qui a été déclaré expulsable avant qu'un juge refuse cette décision)

Aunrys a dit…

Peut etre que cette année les promesses seront tenues
et leurs fruits croqués...
à l'apéro.

Brigetoun a dit…

à vrai dire sauf à leur réciter du Giono en les tenant au creux de ma main... je n'aime pas les olives sauf en tapenade ou huile (et là les aime beaucoup) ce qui dépasse nettement les rêves les plus fous de l'olivier/girafe

Anne Dejardin a dit…

Comme vous êtes moderne, Brigitte. J'aime ce blog. Merci.

Brigetoun a dit…

c'est très gentil pour le blog Anne... quant à moi j'ai cessé depuis longtemps d'être ancienne ou moderne, suis intemporelle (sourire)