vendredi, septembre 18, 2020

Dans les rues


 

marcher trop longtemps

pour noyer petits ennuis

dans la lumière


puis, un petit piapia, une heure avec Y en dérivant du calcul trop aisé à des problèmes de logique qu'il devait lire, une demi-heure de sociologie/philosophie avec Ma en dehors de toute scolarité, trois quart d'heure avec P pour corriger et finir la leçon dont il sortait, lui demandant de faire travailler Mo qui se cachait, et un retour si fatiguée que j'ai cédé à la braderie qui avait lieu dans mon quartier (un gros chandail pas terrible mais très bien pour les leçons, une veste ¾ inutile mais qui m'allait si bien... stupide suis) et puis plus rien ou quasi plus rien.



6 commentaires:

tanette2 a dit…

Tu as fait de belles rencontres dans les rues. Un chandail et une veste peuvent paraître inutile en ce moment mais tu les apprécieras dans les mois qui viennent.

Brigetoun a dit…

sauf que j'ai une vie sociale limitée maintenant de plus en plus, des chandails et vestes des années précédentes et des dépenses plus importantes à assurer (sourire)

Dominique Hasselmann a dit…

la croix verte au loin comme la croix du Sud... ;-)

Brigetoun a dit…

oui mais désigne le pire sel-service de produits parapharmaceutiques de la ville

Godart a dit…

Les achats dit stupides sont paradoxalement les moins consuméristes.

Brigetoun a dit…

Godart, ça se discute ! les jeunes dors sur tranche s'en donnaient à coeur joie