dimanche, juillet 03, 2022

Accompagnée


M'en suis allée, dans les rues peuplées de fouineurs de solde (comiquement pour la première fois depuis longtemps la vendeuse de mon ancienne boutique favorite qui depuis deux ans dépasse mes moyens et n'a pas grand chose qui convienne à ma vie actuelle est venue, abandonnant un essayage peut-être pénible, sur le pas de sa porte pour me faire compliment de l'élégance du jean bien large et de la vieille chemise délavée de coton bleu qui n'avaient d'autre intérêt que d'être faciles à enfiler) et de touristes bon public vers la place Saint Jean le Vieux écrasée de soleil pour mon rendez-vous de fin de mois avec mon sage, grand et beau petit-fils que j'avais retenu pour ramener vers l'antre les quatre paires de draps en retard chez le blanchisseur (ainsi qu'un paquet de café, un paquet de coquillettes et un paquet de bonbons infâmes)


Bon il n'a pas été surchargé... une seule des paires était prête. Pris pour lui en passant place de l'horloge un exemplaire du programme du in (j'aimerais assez lui donner envie d'assister aux lectures d'auteurs africains, entrée gratuite et départ discret possible si ennui, dans le charme du jardin de Mons et l'ambiance ordinairement chaleureuse) et ça s'est terminé par un piapia-pour-refaire-le monde avec ses convictions que je partage et sa sagesse que j'admire pendant près de deux heures autour de tasses de thé assez nulles et de petits gâteaux sans prétention qui nous satisfaisaient tous les deux. Et j'étais toute contente de constater que nous semblions y avoir pris même plaisir (et de savoir qu'il va avoir sa carte de travail).

11 commentaires:

arlette a dit…

Un plaisir incomparable et enrichissant de part et d'autre cette rencontre autour d'un thé

jeandler a dit…

Belle encontre. Bonne journée avec courage.

Brigetoun a dit…

merci... sera un type de valeur dans un rôle humble

mémoire du silence a dit…

"mon sage, grand et beau petit-fils"
Oh ! Que j'aime ces rencontres intergénérationnelles, interculturelles qui font naitre des "piapias-pour-refaire-le monde" et dont le plaisir est partagé.
Je souhaite à ce "sage, grand et beau petit-fils" une belle voie... et à vous chère Brigitte un aller vers du mieux en mieux.

Brigetoun a dit…

merci Maria... il n'aura pas vie aisée.. pourvu qu'il garde sa force morale

r.t a dit…

Quelles belles phrases, merci Brigetoun !
(petite remarque : il y a une coquille restée au 2e paragraphe : "pour lui" répété)

Brigetoun a dit…

Merci René et sourire, je venais de me relire enfin, de repérer la répétition et de supprimer le second pour lui quand j'ai découvert votre commentaire (la frappe avec une main avec retours en arrière pour corriger fautes destructure encore plus mon crâne !

mémoire du silence a dit…

"il n'aura pas vie aisée"
la plupart ont des ressources que l'on devrait leur envier
ils ont une force de résilience que nous autres non bousculés n'avons pas.

Claudine a dit…

on aime ces rencontres et ce partage d'idées
portez-vous mieux si faire se peut <3

Brigetoun a dit…

Maria, surtout lui mais j'avais un peu peur qu'il ait une force d'acceptation un peu trop grande (il est si tentant de les exploiter et maintenant il prend ses décisions tout seul, mais en parlant il semble avoir ce qu'il faut de lucidité pour n'accepter qu'après réflexion (sourire, un peu comme la fausse grand-mère)

Brigetoun a dit…

Claudine fais ce que je peux...