dimanche, avril 20, 2014

Peu, l'essentiel et puis paresse


Prendre couffin, racler le reste de volonté disponible, sortir dans la ville parcourue par mistral de force adolescente,

sous le ciel bleu, avancer couffin au bras et doigts dans les oreilles dans les rues baignées d'animation sonore (mystère : qui a fait croire aux commerçants que cela attirait qui que ce soit ?), dans la gaité d'une ville en vacance, sillonnée par les premiers groupes cornaqués..

halles et petite foule (sans doute juste un peu moins que demain) acheteurs, touristes, commerçants souriants de plaisir affairé

être attirée en sortant par la vue d'une botte de foins, et retrouver amis et la fête des salades – admirer leur production avec tout le détachement nostalgique de la gourmande de verdures pour qui c'est maintenant souvenir du temps où elles n'étaient pas déconseillées par carcasse...

et rentrer, un sac pendant à un coude, le couffin à l'autre, les doigts dans les oreilles en approchant de l'antre, bousculée par moments par le souffle un peu froid de l'air.
Un peu sonnée, un peu crevée, prendre un moment, et puis rangement, cuisine, un poco ménage avant de sombrer en sieste engloutissante
N'émerger que pour lire un peu du numéro du Canard sur Vive les vieux ! et retrouver, loin de notre monde, la comparaison par Monsieur de Saint Simon entre grands d'Espagne (avec tous les rites, privilèges, droits et devoirs) et ducs de France.
Une billet d'un prodigieux intérêt.

7 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Fête des salades ? Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ?

Françoise Dumon a dit…

Journée épuisante pour moi, suis rentrée vidée sans courage pour regarder mes photos. La gueule du Saint Pierre !

jeandler a dit…

Privée de salade ! Quel dommage pour les Avignonnais.

Danielle Carlès a dit…

Miam!

brigitte celerier a dit…

grand merci à vous (je me demande comment fait le Saint Pierre)

Julie Kertesz a dit…

un peu comme si j'étais avec toi!

brigitte celerier a dit…

ah oui, je vérifie.. tu n'es pas vraiment là