mercredi, février 25, 2015

Météo suite


Second réveil tardif – perdre encore temps à tourner en rond en frictionnant corps en énergie désordonnée pour tenter de prendre pied dans le ciel, jusqu'à être assez consciente pour cet exploit = en arriver à chasser les restes de sommeil qui ne voulaient mourir, demander au ruissellement de la douche de les emporter..
Sortir, voir la candeur des petits nuages flottant sur un bleu lumineux, sans la virulence du ciel de mistral, et se sentir gelée par les dernières traces du nuit quiète et le vent d'est respirant avec force modéré, avancer dans cette aigrelette ébauche de printemps,
rencontrer les traces de la marée de vêtements légers qui égaient les vitrines, et la lumière sur le rajeunissement de Saint Agricol 
voir, en face de Carrefour où j'allais acheter yaourts, bonbons et sopalin, la concurrence des bleus,
et revenir vers l'antre, mon trottinement accompagné par celui de mes compaings pigeons.
Tenter d'avoir un billet – j'avais renoncé, petite forme carcasse et finances, aux spectacles des Hivernales, notre petit festival de danse, à part deux spectacles compris dans des abonnements – pour, ne voulais manquer cela, parce que le Quarts, parce qu'une cantate de Bach, parce que choeur de chambre, parce que, peut-être surtout, l'église des Célestins, Chorus de Mickaël Phelippeau, le 28 février.. mais bien entendu il était trop tard
Alors, m'attarder un moment, en sortant, parce que le soleil dansant sur les oriflammes était petite merveille, cadeau du jour.

Seulement ce jeune vent, ami du bleu doux et des mignons nuages, n'avait pas l'efficacité de notre seigneur Mistral, et e, faisant bouillir l'eau pour préparer ma théière, ai vu de paresseuses gouttes s'écraser sur les carreaux de la cour.

4 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Les contre-jours sont toujours agréable en photo mais il est parfois difficile d'arriver à ce que le noir n'envahisse pas tout : là, cos avez fort bien réussi !

Marie-Christine Grimard a dit…

Merci pour toutes ces nuances de bleu !

brigitte celerier a dit…

grand merci à vous deux
ô flatteurs

marcopolette a dit…

Merci pour le cadeau des oriflammes !