mercredi, avril 27, 2016

Un après-midi et deux nuits

flottent nuages
l'air tiède fouetté de vent
jeux de lumière
m'en suis allée dans le mitan de l'après-midi lire dans la salle d'attente de petit toubib
avant une visite, dialogue, humours frères et renouvellement d'ordonnance.
En suis sortie vers sept heures, au moment où le soleil jette son éclat en frisant le sol
rentrée faire cuire patate et morue, faire un tour rapide internet, et repartir avec le petit sac pour état d'urgence (en oubliant mon appareil photo) vers l'opéra pour une nouvelle tentative Donizetti (Lucia di Lammermoor)
et une presque conversion, par la grâce de mon humeur, sans doute un peu (miraculeusement, compte tenu de mon rejet ou ennui déplaisir habituel, qui ne s'est manifesté qu'épisodiquement) de la musique, de l'orchestre dirigé par Roberto Rizzi-Brignoli, du choeur, de la distribution, plutôt plus que moins, et surtout de Zuzana Markovà - remplaçant Julie Fuchs qui a déclaré forfait, comme, dans la même sobre mise en scène de Frédéric Bélier-Garcia, elle avait remplacé, interprétant pour la première fois le rôle, Eglise Guttierez à Marseille il y a un ou deux ans -, sa jeunesse, son charme, son jeu et sa voix, malgré les abus de vocalises voulus par Donizetti...
aidé aussi parce que la scène d'ouverture, le dynamisme, l'équilibre des voix et du choeur, m'a séduite.. mais tout de même pauvre Arturo le mari qu'on tue et ne pleure pas.
aimé Florian Sempey (Enrico), bien aimé Alain Gabriel dans le petit rôle du veneur, Ugo Guagliardo le chapelain, Maria Karall (Alisa), et la voix, sans trop de trompette, de Jean-François Borras en Edgardo... le septuor du premier acte, et bien sûr la scène de la folie.
ci-dessus photo, prise lors de la générale, trouvée sur la page Facebook de l'Opéra en cherchant, le matin à me motiver..
comme j'avais découvert et regardé
une vidéo prise lors d'une répétition
une vidéo publiée après la pré-générale
et comme ce billet n'est pas assez démesurément long, j'ajoute une vidéo bricolée dans la soirée de lundi, mise en ligne ce matin avec grimace – arrête c'est minable – et qui a été déjà vue, parfois, semble-t-il, d'un oeil bienveillant (merci aux aimables passants)

6 commentaires:

Claudine a dit…

La nuit est belle

brigitte celerier a dit…

merci pour votre indulgence

Dominique Hasselmann a dit…

Ma vidéo préférée est la troisième... :-)

brigitte celerier a dit…

merci (favoritisme ?)

Marie-christine Grimard a dit…

J'aime beaucoup les ombres portées et le tapis de galets...
Merci de ces partages !

tanette2 a dit…

Dans ton petit sac pour état d'urgence, j'aurais pensé que l'appareil photo avait la première place...hi hi.