lundi, décembre 05, 2016

Dimanche calme et chanteurs

jour de lumière et de calme
en attendant,  le soir,
de monter vers l'opéra pour écouter Philippe Katerine, puisque j'avais repéré son passage parmi les spectacles de variété ou d'«humour» qui ne me tentent pas
et ma foi ce fut plaisir
curiosité aussi, de découvrir (bon je suis petite vieille ignorante) en première partie Nicolas Michaux, plaisir légèrement moindre parce qu'une habitude de la scène encore récente, des chansons gentillettes, mais surtout à partir de la troisième de la bonne musique,
ceci que j'avais écouté avant de partir
un entracte un poil longuet (même si un groupe de petits garçons, qui ensuite reprendront en sourdine, des admirateurs de Katerine, étaient assez réjouissants, spontanés et drôles sans excitation)
et puis près de deux heures de Katerine, la gentillesse acide, le goût de l'absurde, la provocation gentille, un agréable usage des blancs, et un peu trop de goût pour la manipulation du public conquis, en le provoquant avec une insistance un peu appuyée
une agréable soirée (mais tout de même puisqu'il fallait qu'un week-end soit consacré à Grignan, ne sais pas si je n'aurais pas préféré sacrifier le spectacle des Halles vendredi et cette représentation au programme de la semaine prochaine : la création de Haydn vendredi, une pièce que je ne connais pas de Kateb Yacine samedi et un concert Rameau dimanche après-midi... enfin tant pis)

10 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Entre Philippe Katerine et Haydn, mon choix est fait : je réserve pour vendredi !

Arlette A a dit…

Ne connais pas Katherine. ...oh c'est grave docteur

jeandler a dit…

En chanteur
soirée de rêve
en candeur.

brigitte celerier a dit…

Dominique, moi j'avais choisi les deux avec forte préférence pour la création mais ça va être billet jeté (m'en servirai de parade, y penser aux moments où dans la conversation familiale on abordera sujets dangereux, et du coup me taire, si j'en suis capable)

brigitte celerier a dit…

Arlette, pour moi c'était un nom et puis un bon souvenir de son passage dans la cour d'honneur (pas exactement même, public différent)

brigitte celerier a dit…

Pierre, une canadeur un peu "pipi caca" mais gentiment (les gosses étaient ravis)

Claudine a dit…

J'aurais bien aimé être une petite souris cachée dans votre sac à main !

brigitte celerier a dit…

Claudine, vous auriez risqué des coups de pied (navrée à cette idée)

Godart a dit…

Philippe Katherine possède une vraie singularité artistique beaucoup moins artificielle qu'on ne pourrait le penser. Dans le privé,il est le compagnon de Julie Depardieu. Toujours intéressant et enrichissant d'être dans la zone de proximité du grand Gérard.

brigitte celerier a dit…

c'est bien pour cela que moi qui n'assiste jamais à un spectacle dit "variété" ou "humour" j'ai eu envie d'aller l'écouter
l'ai préféré dans la cour d'honneur parce qu'il s'adapte à son public et là il donnait un peu trop dans la demande de réactions de la salle (bien; mais ne pas en abuser)