jeudi, mai 24, 2018

variations calmes pour jour creux

un peu d'ouate au ciel
chaleur tendre sur les rues
paupières brulées
avec charge de draps et vêtements, mon cheminement paisible, les yeux cueillant les premières fleurs des lauriers, les minuscules grappes en bouton cachées dans les oliviers, notre printemps
lecture du Canard enchaîné dans la cour où le soleil pose sa force sans la brutalité à venir

et dans l'après-midi de larges gouttes s'écrasant lentement sur les dalles avant que tonne le ciel

6 commentaires:

casabotha a dit…

Apaisant sur Carcasse vôtre, le grand couvercle sans fond?

brigitte celerier a dit…

un jour un peu en marge, agréable

Arlette A a dit…

Aime les poses...apres des jours de ci de là l'esprit et le corps ont besoin de se reprendre un peu comme vide médian de François Cheng

brigitte celerier a dit…

et puis autant les aimer… puisque sont là

jeandler a dit…

À ton calme, j'opposerais le gros orage accompagné d'une pluie diluvienne d'hier soir !

brigitte celerier a dit…

Pierre ici aussi orage mais très bref et un peu volontaire le calme, du genre lâcher-tout