samedi, mai 14, 2022

petit tour matinal

 

le feuillage dru

devenu comme éternel

du micocoulier

un coin de place

se préparant lentement

à la musique

un faux naturel

se voulant vertueusement

sans artifice

l'ombre qui berce

tendrement une attente

de pensées douces

à nouveau s'ouvre

la Maison de Jean Vilar

gardée par ses lions


partout étalées

les toiles des parasols

aux couleurs tendres

8 commentaires:

Brigetoun a dit…

merci Dominique ! (plus picorage qu'inventaire en fait)

Brigetoun a dit…

là, ci-dessus, je répondais au gentil commentaire de Dominique Hasselmann

bel inventaire parlant

arlette a dit…

Comme une attente paisible avant la déambulation des promeneurs ..

Cjeanney a dit…

Et le tronc du micocoulier (beau mot) (toutes les qualités cet arbre :-)))

Brigetoun a dit…

Arlette oui dans un trou

Brigetoun a dit…

Christne, celui dont l'écorce ressemble le plus à une peau

Claudine a dit…

on devine la chaleur dans votre beau pays

Brigetoun a dit…

pas tant - là c'est juste agréable